Des centaines de cyclistes participant à la “Big Ride” (Grande Randonnée pour la Palestine), organisée pour la collecte de fonds pour les enfants de Gaza, ont fait une halte, lundi dernier, à Londres où ils étaient accueillis par une foule d’amis de la cause palestinienne.

Les cyclistes, vêtus des couleurs de la Palestine, brandissant le drapeau palestinien, vert rouge et noir, et portant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire “free Palestine” (Palestine libre), “boycott Israël” (boycottez Israël), scandaient ces mêmes slogans.

La foule qui les a accueillis au parc de l’archevêque à Londres, s’est jointe au mouvement, scandant des slogans pour la liberté de la Palestine, avant que des amis de la cause palestinienne ne se relayent pour évoquer la “souffrance” du peuple palestinien sous occupation israélienne.

La vice présidente du Croissant Rouge et directrice de l’association des enfants du Moyen-Orient (MECA) à Gaza, Mona El Farra, ainsi que l’ancien secrétaire général du syndicat Unite, Len McCluskey, et le député britannique du parti travailliste, Grahame Morris, à la tête du groupe parlementaire des amis de la Palestine, ont tous souligné que de plus en plus de gens prennent conscience de la justesse de la cause des Palestiniens.

Ils ont estimé que chaque mile couru par les cyclistes est une “protestation” contre 68 ans d’occupation israélienne, et un “message de soutien aux Palestiniens en général, et d’espoir au peuple et aux enfants de Gaza dont la vie est marquée par le traumatisme et la peur”.

Programmée par des organismes de charité, la randonnée vise la collecte de fonds pour les enfants de Gaza et à marquer la solidarité avec la Palestine. Après Londres, les coureurs et supporters se dirigeront vers une usine d’armement, appartenant à une société israélienne de fabrication d’armes, à Staffordshire, l’Est de l’Angleterre, pour une “manifestation pacifique en signe de protestation contre le commerce des armes du Royaume-Uni avec Israël”.

La randonnée se terminera avec un grand concert de musique, à Birmingham et des interventions des amis de la Palestine.