La forêt des monts de Saadia dans la commune d’Ouled Ben Abdelkader s’étend sur une superficie estimée à plus de 588 hectares, 12 ares et 50 centiares selon les statistiques fournies par M. Kaddour Naami, chef de district d’Ouled Ben Abdelkader relevant de la conservation des Forêts de la wilaya de Chlef. Parmi les espèces que renferme la forêt, on trouve le chêne- liège, le chêne vert et le chêne zen, une espèce qui ne pousse qu’en Afrique du nord.

Au titre de l’année 2016, une grande quantité de liège a été exploitée à partir de cette forêt. La quantité a été estimée à 165 stères de bois valant 206 25 quintaux. Le pesage) des stères, faut-il le rappeler, se fait en présence d’une commission ad hoc dépêchée par les services de la conservation des Forêts de Chlef qui travaille en étroite collaboration avec le chef de district et un représentant de la l’entreprise régionale du génie rural Zaccar (ERGR) dont la direction se trouve à Oued Sly. Pour ce qui est du pesage du liège, fait savoir le chef du district, il est fait de sorte à empiler des stère valant chacune un quintal. Le même responsable indique que le stère a donné 1.25 quintal au titre de l’année écoulée. L’Algérie compte parmi les quatre pays du monde en la matière de production de cette matière, et son liège est d’une bonne qualité. La récolte du liège a lieu au mois de juin, et la période de démasclage se poursuit jusqu’à l’épuisement du produit. Pour ce faire, il faut passer par plusieurs étapes, on citera, entre autres, le recensement des arbres à démascler, cette opération est assuré par les éléments de la conservation des forêts puis intervient le démasclage qui nécessite une main d’œuvre spécialisée et un outil de travail très approprié. Parmi le matériel utilisé, la scie manuelle de type «samouraï», une hache tranchante, des leviers, des échelles et bien évidemment un moyen de transport.

La mise en production consiste à enlever le liège mâle, le liège femelle et le LRS (ou liège de reproduction) sans abîmer la couche productrice. Le produit est soigneusement transporté dans un endroit hautement sécurisé, il est temporairement stocké avant d’être commercialisé par l’ERGR sur une autorisation dûment signée par le chef de district.

À cette période, on est en pleine action de récole. Environ 203,40 stères ont été démasclés et l’opération va prendre fin incessamment.

Pour rappel, la forêt de Saadia a subi un incendie au mois de juin passé où 15 ha de pin d’Alep et 8 ha de broussailles ont été complètement ravagés par les feux. Les gardes forestiers en première intervention, suivis d’éléments de la protection civile, sont arrivés à circonscrire les flammes avant que le feu ne se propage.

C’est Djilali Mekatli, un habitant de Latamnia , est employé par le district des Forêts d’Ouled Ben Abdelkader en qualité d’employé saisonnier chargé de veiller sur la subéraie, son rôle est aussi de prévenir ses responsables hiérarchiques en cas d’un incendie. Parmi les autres tâches, il participe aux opérations de lutte contre les incendies.

Abdelkader Ham