Djilali Dahmani, directeur de la maison de la culture de Chlef :«Nous n’excluons personne ni aucun genre»

0
228

La fantasia pour démarrer le défilé devant le siège de la wilaya. Sept wilayas participeront à une exposition géante de peinture à l’occasion des fêtes du premier novembre. Le Gnaoui à l’honneur. Tous les genres sont les bienvenus. La maison de la culture de Chlef devient un instrument de l’élévation du niveau culturel de la population.

«La semaine prochaine débutera la saison culturelle à Chlef». C’est en ces termes que nous recevra le directeur de la maison de la culture de Chlef. M. Djilali Dahmani explique que son secteur a concocté un riche programme : un défilé avec cavalerie traditionnelle qui démarrera à partir de l’esplanade de la wilaya, la contournera dans le sens des aiguilles d’une montre pour passer devant le siège de l’APW jusqu’à l’académie, puis remonter à gauche et continuer sur le pont qui enjambe le chemin de fer et poursuivre sur la route qui mène au quartier du Radar, vers la maison de la culture. Là, c’est un autre programme qui démarrera d’abord aux alentours de la maison de la culture et se poursuivra dans sa grande salle en soirée avec le «Gnaoui». Pourquoi le «Gnaoui» ? «C’est parce que nous voulons mettre en valeur cet art, ce genre musical populaire, nous voulons également dans un esprit d’équité donner la chance à tous les genres et notamment les arts populaires», nous dit M. Dahmani.

Cette année, les promoteurs de l’action culturelle continueront sur leur lancée après le succès remporté par les actes culturels de la saison estivale qui se sont déroulés à Ténès avec les concours pour les estivants, l’histoire, les arts, les musées. Il faut rappeler à cette occasion que le directeur de la culture a désigné des conseillers pour animer les actes culturels de Ténès. «Nous voulons constituer une assise pour continuer sur cette voie, c’est ainsi que nous programmerons des conférences, des concours, des expositions de peinture etc». Actuellement, la maison de la culture abrite une exposition de peinture de Meghith Samira, animatrice dans la maison de la culture, et Belhadj Benziane, peintre amateur pour préparer la rencontre régionale des peintres avec la participation de sept (7) wilayas pour les journées des 29, 30 et 31 octobre 2017. C’est-à-dire pour commémorer l’anniversaire du déclanchement de la guerre de libération, le premier novembre 1954. Pour les ateliers de la maison de la culture, le public est déjà un connaisseur en la matière et est le bienvenu.

M.Dahmani invite solennellement à travers le journal du Chélif l’ensemble des acteurs de l’acte culturel de se rapprocher de la maison de la culture : «Nous n’excluons personne ni aucun genre, nous voulons tout simplement participer à l’élévation du niveau culturel de la population de notre région, ni plus ni moins». En conclusion, M. Dahmani affirme que «la maison de la culture peut contenir tout le monde, elle contiendra tous ses enfants et leur fera plaisir. Soyez les bienvenus»

Khaled Ali Elouahed