Les réseaux sociaux s’en mêlent

Les élections locales prévues pour le 23 novembre prochain s’annoncent chaudes dans la commune de Breira. Les rivalités entres quelques candidats risquent de mener à des dérives qui ne servent personne.

Six listes représentant six partis politiques se  disputeront les 15 sièges que compte l’assemblée populaire communale de Breira. Mais ce sont trois listes qui dominent la scène politique locale et qui ont la chance de rafler le plus grand nombre de voix. C’est entre elles que les rivalités remontent à la surface. Il s’agit des listes présentées par le RND, le FLN et le Front El Moustakbel. Si les deux premières formations politiques dominaient la scène la scène depuis longtemps, il en est autrement pour la troisième dont la tête de liste n’est autre qu’Ahmed Attaf, un ex-maire  lors du mandat de 2002-2007 qu’il n’a pas achevé d’ailleurs puisqu’il a été suspendu après avoir été cité dans une affaire de corruption.

Après le coup subi par la liste du parti FLN dont le classement des candidats a été revu et changé au niveau de la mouhafadha de Ténès, ce qui va certainement dissuader beaucoup d’électeurs à lui donner leurs voix, la balance se penche vers le parti que représente Ahmed Attaf qui croisera le fer avec le RND, un parti qui continue de séduire. D’après Abdelkader Bouhafs, secrétaire du bureau communal du parti FLN, sept sur vingt deux candidats se sont désistés à cause de la décision de la mouhafadha qu’ils considèrent injuste et arbitraire.

Le rival pour le RND reste le Front El Moustakbel qui, lui aussi, a subi un coup lorsque la tête de liste, Ahmed Attaf, a été éliminée de la liste à la dernière minute. Cependant, il ne s’est pas laissé faire puisqu’il a obtenu gain de cause après avoir introduit un recours auprès du tribunal administratif pour réclamer son droit de présenter sa candidature aux élections locales. En effet, il a été rétabli dans ses droits par le tribunal administratif de Chlef qui lui a remis un jugement attestant de son éligibilité.

Ainsi, le futur maire de Breira sera l’un des candidats suivants : Mustapha Bouhafs pour le RND, Ahmed Attaf pour le Front El Moustakbel, Ahmed Djellouli pour le MPA, Mohamed Attaf pour le MSP et Lahcen Djellouli pour le FDL.

Les élections de cette année sont caractérisées par l’implication des réseaux sociaux notamment Facebook qui est devenu une tribune pour séduire et attirer les électeurs. De fait, certains représentants de partis politiques ont ouvert des pages et des comptes Facebook au nom de leurs formations respectives. Si l’utilisation de ces moyens n’est pas répréhensible en elle-même, la manière avec laquelle les pages sont animées l’est assurément. Car nombreux sont ceux qui les utilisent pour insulter et dénigrer leurs adversaires. La diffamation et le dénigrement des autres sont devenus monnaie courante sur ces nouveaux moyens de communication qui représentent une arme à double tranchant.

Hassane Boukhalfa